Le cinéma coréen traverse une phase assez bonne si on en croit quelques articles. Un été passé sous les succès de "The Thieves" qui fait plus de 10 millions d'entrées, une comédie historique "The Grand Heist" qui cartonne, et un blockbuster un peu trop sans âme "R2B: Return to Base". Trois films, trois visions différentes, trois apparences d'un cinéma très intéressant et que j'affectionne beaucoup.

Ocean Eleven: The Macao Sequel

fullsizephoto234513.jpg"Thieves" n'est franchement pas déplaisant. L'ambiance lorgne clairement vers un Ocean Eleven, on a ratissé large au niveau du casting avec la sensation de vouloir plaire à vraiment tout le monde, tous les âges étant parfaitement représentés. L'humour reste très présent, une certaine décontraction. mais là où cela devient interessant c'est le glissement progressif dans le drame, et toute la seconde partie enterre de manière expéditve une première partie un peu trop longue par moment dans l'exposition de tous les personnages. Le dernier tiers est littéralement un autre film, une traque dans Busan avec une scène dantesque de fusillade verticale sur les flancs d'un immeuble. Cette dernière partie tient surtout par la présence de l'acteur jouant le caïd chinois qui impressionne par son calme et sa détermination.

Classique dans sa réalisation, très formel dans son scénario "The Thieves" reste surtout pour cette dernière partie, bruyante, explosive, un tout autre film et pour quelques passages très surprenants, donnant une toute autre allure à ce qui n'est sur le papier qu'une simple décalcomanie de luxe d'un Ocean Eleven. A ce jour, le plus gros succès récent du cinéma coréen dans son propre pays.


Ocean Eleven: The Joseon Prequel

posterphoto248948.jpgLa très très bonne surprise. Bien que ne connaissant que trois mots de Coréen, j'ai pris un pied absolument fou devant cette excellente pochade qu'est "The Grand Heist". Imaginez une bande de braqueurs bras cassés dans la Corée du 18ème siècle (sous la dynastie Joseon) décidant de braquer les...entrepôts de glaces et glaçons d'un méchant courtisan.

Gardez la mise en scène et la musique très 70's, tout en conservant au mieux possible l'aspect historique et vous avez un des films le plus réussi et plus drôles que j'ai pu voir là bas. Une réussite tant par la réalisation que par des acteurs qui prennent un gros plaisir à dynamiter et jouer avec les règles du genre. Une pochade qui marche très bien là bas. Même sans sous titres, la compréhension est totale (je sais qu'il me manque deux trois sous histoires à peu près).

Si un distributeur français un peu couillu pouvait en faire une distribution au mieux en dvd comme "Far Away" par exemple. Même si je me doute qu'une vraie sortie ciné est absolument peu probable.


Les Chevaliers du Ciel: The Korean Remake

6311-r2b-return-to-base-poster.jpgComme il en faut pour tout le monde, il faut aussi du film d'action basique. Des gentils dans une base dont on suit le quotidien (le mécano bourru, la gentille mécano, le pilote casse cou, le pilote qui va bien se marier, la pilote qui du coup se retrouver bientôt veuve etc etc). Rajouter un méchant général Nord Coréen qui décide de faire un mini coup d'Etat dans sa propre base et lance son meilleur pilote à l'attaque de Séoul (verdict un écran géant publicitaire détruit, la symbolique est totale).

Malgré tout cela, "R2B" reste plaisant, au sens qu'une chance qu'il ne soit pas en plus ennuyeux. Les personnages sont attachants, les combats aériens sont plutot bien réalisés. On regrettera les passages "drama" dont on a un peu qu'à faire, et la dernière partie, tellement Michael Bay, qui vire à la page de publicité pour l'Armée Coréenne quand elle ne flirte pas avec un antiaméricanisme étrange - les méchants américains refusant une intervention en territoire ennemi pour sauver un des pilotes.

Un blockbuster passablement sans âme, tout juste sauvé par ses acteurs, son penchant burlesque et la dernière partie, très outrancière et caricaturale qui fera plus sourire que trembler.


meria.jpgmeriadeck@cinephilme.com